Connecte-toi avec nous

L'Essaim

“BROL”, l’album à écouter impérativement

Divertissement

“BROL”, l’album à écouter impérativement

Arrivé dans les bacs le 5 avril dernier, le premier album d’Angèle est paru au grand jour, après un début de carrière sur les chapeaux de roue. Bien évidemment, notre équipe s’est chargée de l’écouter pour vous. Retour sur une sortie très attendue.

Angèle, c’est, avant d’être la petite sœur d’un rappeur bien connu, une artiste accomplie à la voix d’une envoûtante douceur. Son sourire lumineux et son humour rafraîchissant auront raison des milliers de personnes qui la suivent, sur Youtube ou bien Instagram, plateforme sur laquelle elle s’était tout d’abord lancée. Elle représente en effet pour beaucoup, un renouveau dans la variété française, dites assez platonique.

Bercée par un cocon familial tourné vers les arts, elle tombera toute petite dans la musique et prendra le même chemin que son père, le chanteur Marka ainsi que son frère, le rappeur Roméo Elvis. Elle apparaît en juin 2017 aux côtés de ce dernier, pour interpréter “J’ai vu”, un des titres de Morale 2Luxe.

Quelques mois après, sortait le premier morceau en solo de la chanteuse Belge, baptisé “la loi de murphy”, qui reste depuis coincé dans nos têtes. Et ça nous va bien.

“Puis, là, c’est trop parti en couille, y’a d’abord eu la pluie
La Loi de Murphy a décidé d’enterrer mon brushing”

La scène est pour celle qui sera l’invitée inattendue des premières parties de Damso et Ibeyi une véritable vocation.

Du haut de ses 22 ans, elle s’exprime sur des thématiques propres à son époque comme intemporelles, mélange qui lui donne tout son charme et qui s’illustre avec la sortie de son premier album BROL (mot belge signifiant “bazar, bordel, babiole”).

C’est le ton qu’elle veut donner à son “bébé” selon ses mots, celui d’un grand fourre-tout d’idées aux tonalités pop, mais tout en finesse et poésie.

“Tout est devenu flou
Un peu trop fou, pour moi
Tout est devenu flou
J’en ai bien peur, la suite on verra”

“Flou”, dernier morceau de l’album, est le reflet d’un succès presque trop rapide, de controverses que la jeune femme ne cache pas et d’une peur de l’éphémère dans une société qui brasse de nombreux jeunes talents.

La jeune Bruxelloise est épaulée par son copain (« leowalkinparis » sur instagram), à qui elle dédie un de ses titres, et par son amie et compatriote Charlotte Abramow à la réalisation. Son grand frère est également présent dans cet album, sur « Tout oublier », soulignant un talent musical qui se partage en famille et un sens du style bien marqué. Angèle nous offre ainsi ses compositions en toute simplicité, et nous montre une première partie de son potentiel artistique.

Sorti depuis une semaine déjà, son album est à retrouver chez tous les bons disquaires (ou vous pouvez juste aller à la Fnac).

Une artiste à suivre !

Continuer la lecture

Plus sur Divertissement

Haut de la page