Connecte-toi avec nous

L'Essaim

Harcèlement : Facebook ajoute du contenu pour lutter contre les agresseurs

Actualité

Harcèlement : Facebook ajoute du contenu pour lutter contre les agresseurs

Dans notre société moderne, la question autour de l’harcèlement prend de plus en plus d’ampleur. Qu’elle soit physique ou morale, elle se retrouve aussi bien dans un métro que sur les réseaux sociaux. Ces derniers sont de réels terrains de jeu pour les agresseurs, alors Facebook a décidé de prendre les devants.

Plus grand réseau social de la planète, des problèmes de harcèlement sont malheureusement opérés. Pour lutter contre ces violences, Facebook enrichit son support de nouveaux outils pour que ses utilisateurs puissent se protéger. Dès aujourd’hui, de nouvelles fonctionnalités ont été déployé. Le contrôle des utilisateurs sur leurs propres publications est un point clé que Facebook souhaitait améliorer. Ainsi, les commentaires sont souvent un moyen pour harceler un individu, ceux-ci peuvent être cachés ou supprimés (plusieurs commentaires en simultanés) en une seule fois depuis le menu “Options” des posts concernés. Cependant, une limite est pour le moins identifiable : seuls les utilisateurs sur Bureau ou sur Android peuvent disposer de cette méthode. L’application de Mark Zuckerberg sur iOS n’en profitera que d’ici quelques mois.

Signaler un agresseur ou un commentaire dit “harcelant” est désormais possible. Facebook a annoncé avoir déployé des équipes spécialisées dans l’analyse du contenu signalé. Ces employés détermineront si celui-ci doit être oui, ou non, supprimé. Par la suite, si l’utilisateur qui se plaint d’une agression n’est pas satisfait de la non-suppression du contenu, qu’il juge “harcelant”, il pourra alors faire appel à la décision. Une seconde étude sera alors exécutée.

Le géant Américain s’est exprimé sur le fait que l’entreprise tentait de trouver différentes méthodes pour laisser les utilisateurs rechercher et bloquer aisément des mots, auxquels ils seraient offensés.

 

Continuer la lecture
Cliquer pour commenter

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion

Laisser une réponse

Plus sur Actualité

Haut de la page