Connecte-toi avec nous

L'Essaim

Immersion dans la Marche pour le climat

Ecologie

Immersion dans la Marche pour le climat

Quentin Guillemois, étudiant à Sciences Politiques et Julie Albarède, militante écologiste sont responsables de la sécurité pour la Grande Marche pour le climat prévue à Toulouse. Ils nous expliquent les enjeux de ce mouvement.

Comment s’organise la Marche pour le climat ?

Nous prévoyons de partir à 14 heures de la place Arnaud Bernard dans le centre de Toulouse. La marche passera par le Pont des Catalans pour se terminer à 16h05 dans le quartier Saint Cyprien. C’est à cette heure que sera déclenché le Climat Alarm. Nous allons tenter de faire le maximum de bruit pour alerter sur le changement climatique. Avec nos téléphones, réveils ou en tapant dans nos mains, nous voulons faire réagir les politiques !

Quelles sont vos revendications ?

Nous voulons tout simplement une réaction massive du gouvernement et des grands pays industrialisés. Il y a urgence à réagir : deux ans selon le récent rapport du GIEC, après il sera trop tard ! Nous cherchons à faire réagir les politiques sur l’importance du développement durable et de la transition écologique. Notre mouvement pour le climat a rejoint celui des Gilets Jaunes et ensemble nous avons des revendications de justice sociale. Nous espérons aussi faire changer les mentalités même si cela est compliqué. Notre démarche est aussi personnelle et nous nous posons à la question : “Qu’allons-nous laisser à nos enfants ?”

Combien de personnes espérez-vous pour cette Marche ?

10 000 personnes se sont dites intéressées par notre mouvement sur Facebook. Mais avec la situation actuelle et les transports bloqués, beaucoup de personnes ne pourront pas être présentes. À Toulouse, notre mouvement a été toléré mais plusieurs préfectures en France ont interdit les rassemblements.

Quel est votre rôle ?

Notre objectif est de prévenir les débordements. Pour cela, nous avons eu des réunions de préparation entre nous et avec les forces de l’ordre. Nous appelons à la non-violence et à ce qu’il n’y ait pas de casse.

 

 

 

Continuer la lecture

Plus sur Ecologie

Haut de la page
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial