Connecte-toi avec nous

L'Essaim

Le Poulain : l’Essaim à l’avant-première du film

Cinéma

Le Poulain : l’Essaim à l’avant-première du film

L’équipe de l’Essaim a eu le privilège d’assister à l’avant-première de film « Le Poulain » et a pu rencontrer l’actrice Alexandra Lamy et le réalisateur du film, Mathieu Sapin.

En salle en ce moment, le Poulain est le premier film du dessinateur Mathieu Sapin. Il met en scène Alexandra Lamy dans le rôle d’une directrice de la communication, lors d’une campagne présidentielle. Une comédie avec juste ce qu’il faut d’humour et de second degré où l’actrice française se transforme tantôt en femme fatale et inaccessible, tantôt en femme fragile se laissant dépasser par ses émotions.

Novice en politique, Arnaud Jaurès (Finnegan Olfield), 25 ans intègre par un concours de circonstances l’équipe de campagne d’un candidat à l’élection présidentielle. Il devient l’assistant d’Agnès Karazdic, une femme de pouvoir et d’expérience qui l’attire et le fascine. Sans l’épargner, elle l’initie aux tactiques de campagne, et à ses côtés il observe les coups de théâtre et les rivalités au sein de l’équipe, abandonnant peu à peu sa naïveté pour gravir les échelons, jusqu’à un poste très stratégique.

Venant à l’origine du monde de la BD, c’est avec une certaine humilité que le réalisateur Mathieu Sapin s’est lancé dans la réalisation de ce film. Il nous confie s’être inspiré de ce qu’il a vu pour réaliser cette « fiction inspirée de faits réels ». Il en est de même pour les acteurs qui ont travaillé en amont du tournage : présence à des meetings, rencontre avec des gommes et des femmes politiques, visite de BFMTV et Cnews, visionnage de débats télévisés. Pour le choix des comédiens, Mathieu Sapin n’a pas sélectionné des acteurs du haut de l’affiche, il voulait tout simplement un vrai duo entre Alexandra Lamy et Finnegan Olfield avec la volonté de changer l’image de l’actrice française.

Tout au long du film, le réalisateur a pu apporter son expertise du décor, lui qui s’est initié au tournage du film avec l’aide de Joann Sfar sur le film Gainsbourg. C’est aussi grâce aux contacts dans le milieu de la politique – Mathieu Sapin a rédigé deux BD sur la vie politique et a réalisé des reportages dessinés pour le journal Libération – que le réalisateur a pu offrir à ses comédiens le palais de l’Élysée comme décor lors de la dernière scène. Un moment rare où le spectateur peut apprécier la richesse architecturale de la demeure présidentielle.

Du second degré, une mise en lumière comique de la vie politique française et Alexandra Lamy étonnante dans un nouveau rôle, c’est le coup de cœur de l’Essaim.

Propos recueillis par Anna Van Rhijn, Carla Tagliaferri et Timothé Rouvière

 

 

Continuer la lecture
Cliquer pour commenter

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion

Laisser une réponse

Plus sur Cinéma

Haut de la page