Connecte-toi avec nous

L'Essaim

Le saviez-vous ?

Le saviez-vous ?

400, c’est le nombre en moyenne de week-ends d’intégration organisés par an.  Plus connus sous le nom de WEI, il s’agit d’une sorte de tradition propre à chaque école durant lesquels les nouveaux arrivants sont mis à l’épreuve au travers de jeux dans une ambiance bon enfant, mais il arrive que certains étudiants soient soumis à des pratiques nettement moins conviviales. Le week-end prend alors la forme d’un bizutage.

Le terme bizutage vient de l’ancien français « béjaune » qui signifie « jeune faucon mal dressé » . Les jeunes faucons étant alors les étudiants de première année, pas encore familiers avec les rites et coutumes de l’école. La tradition du bizutage, propre à notre pays, remonte à la période du Moyen-Age à l’Université de Paris. La confrérie particulière formée par les jeunes recrues était menée par l’Abbé des Béjaunes qui, le jour des Innocents (aujourd’hui l’intégration) montait sur un âne et jetait des sceaux d’eau sur tous les béjaunes pour reproduire la scène mystique du Baptême. Les anciens béjaunes forçaient également les nouveaux à leur payer une taxe de bienvenue qu’ils appelaient alors «  droit de béjaune ».  

Si le baptême au sceau d’eau date d’à peu près dix siècles, la fameuse aspergée de peinture que l’on retrouve à quasiment tous les WEI s’y apparente très bien.

© wei&go

Continuer la lecture

Plus sur Le saviez-vous ?

Haut de la page
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial