Connecte-toi avec nous

L'Essaim

Le vrac, c’est quoi ?

Environnement

Le vrac, c’est quoi ?

Dans un monde beaucoup plus sensible à la protection de l’environnement et à la réduction des déchets. Le vrac s’inscrit dans ce mouvement écolo responsable . Mais de quoi s’agit il exactement ?

Si toi aussi, tu es étudiant, mais que tu as tout de même envie de faire un geste pour la planète sans que cela te revienne trop cher, on a la solution pour toi !

Tu as déjà entendu parler du terme de vrac ? Mouvement lancé dans les années 1970-1990 en Californie par pro environnements perçus à l’époque comme des originaux en marge de la société, ces derniers ont ensuite été reconnus comme des avant-gardistes puisqu’aujourd’hui on reconnaît leur vision et leur engagement.

Le vrac est un mode de distribution qui permet d’acheter les produits de ton choix dans la quantité souhaitée et non pré-emballée. L’idée est d’entrer dans le magasin, tes bocaux en verre à la main et de te servir toi même !

Résultat :

  • moins de gaspillage, car si tu ne connais  pas un produit au moment de l’acheter, il est possible d’en prendre en petite quantité, de manière à éviter de jeter une grande partie s’il ne t’a pas plu.
  • moins d’emballages puisqu’on supprime tout carton et plastique superflu.
  • enfin le vrac apparaît comme une solution économique et rentable. Et oui il peut revenir 5 à 40% moins cher que les produits traditionnels emballés!

À l’heure d’une planète qui souffre de sur consommation, le vrac apparait alors comme une bonne alternative pour les partisans du développement durable et l’éco-citoyenneté. Car non, seulement on supprime des matières qui ne sont pas bio dégradables, mais aussi les produits vendus en vrac sont souvent de qualité supérieure, d’origine biologique, venant de producteurs locaux ou même des produits vegan. Donc, en plus de faire du bien à la planète, on se fait du bien à nous aussi.

La plupart des personnes ayant adopté ce mouvement affirment qu’ils vivent une vie plus simple : ” On va à l’essentiel, on achète moins et on vit plus. On se débarrasse du superflu” ( www.coursesenvrac.com).

Selon l’association Zero Waste France, ” la consommation en vrac est l’un des trois gestes clé à fort impact sur la réduction des déchets”. De l’alimentaire aux produits ménagés, en passant par la cosmétique, le vrac s’étend désormais à l’ensemble des produits de notre quotidien.

Tout le monde y trouve son compte ! Bien que le vrac ait la réputation d’être réservé seulement à une certaine catégorie de la population, plusieurs magasins particuliers et des grandes chaînes de distributions tels que Auchan ou Carrefour ont adapté leur rayon de “libre-service” à des budgets plus modérés. Assez anonyme dans les années 2010, on compte aujourd’hui en France plus de 10 antennes de vrac contre seulement une dizaine en 2014.

En 2018, le vrac a aussi connu un bond en avant majeur puisqu’il est désormais possible de passer par une plateforme de drive pour se faire livrer chez soi ses produits en vrac. Et à ton avis où cette nouveauté a t’elle été lancée ? Et oui dans notre belle ville rose ! Le drive tout nu permet donc au vrac de toucher un public plus large puisque les personnes âges ayant du mal à se déplacer pourront désormais profiter de ce service, mais aussi les personnes actives qui n’ont pas le temps de faire leur course, mais aussi les étudiants comme toi et moi scotchés à leur bureau lors des périodes partiels…

Le prix d’un produit vrac étant variable, les vendeurs ne comptent pas vraiment sur le prix de vente de leur produit ni sur une campagne marketing, mais plutôt sur la fidélité de leurs clients. Par exemple, une quantité moindre de céréales achetée ne sera pas très rentable sauf si l’acheteur en question revient régulièrement, diversifie ses achats et décide d’acheter en plus grosse quantité parce que le produit ou la boutique en général lui a plu. Les rapports humains sont donc mis en avant et très important, on revient à une forme de commerce à l’ancienne.

Continuer la lecture

Plus sur Environnement

Haut de la page