Connecte-toi avec nous

L'Essaim

Une exposition sanglante

C'est d'Art

Une exposition sanglante

Cette fois-ci il faut dire « Vade retro Dracula ». L’exposition Vampire, de Dracula à Buffy contre les vampires à la Cinémathèque française à Paris, vous fera trembler jusqu’en janvier prochain.

Une rétrospective mordante de l’histoire de ces créatures, à travers le cinéma, mais aussi la littérature, la photographie et les séries télés. 

Étant déjà des mythes obscurs de l’Antiquité et du Moyen-Âge, le premier vampire est né en 1897 avec le roman Dracula de l’irlandais Bram Stoker. Celui-ci connaît un succès retentissant, dont le cinéma naissant s’en emparera et lui vouera une inspiration et une fascination sans borne. 

Le premier vampire du septième art arrive en 1922, avec Nosferatu le vampire, inspiré de Dracula, du réalisateur F. W. Murnau, dont Charlie Chaplin le complimente en disant qu’il a “porté le cinéma muet à un niveau de perfection absolue”. La passion pour ces monstres est intemporelle, de grands réalisateurs s’en ont inspiré comme Carl Theodor Dreyer, Roman Polanski, Francis Ford Coppola ou encore Tim Burton. Sans oublier les succès tels que Twilight, Entretien avec un vampire, Van Helsing… tous avec des castings incroyables ! 

Vampiros de Francisco de Goya (1746-1828) ©Wikimedia Commons

On retrouve aussi ces sanguinaires en peinture, avec Odilon Redon ou Alfred Kubin, dans des lieux hantés et cauchemardesques. Comme la célèbre peinture de l’espagnol Francisco de Goya, Vampiros, la strige de Leonor Fini ou encore récemment avec Fuck the Facts de Wes Lang.

Des rencontres et des conférences, de l’art, des films et des spectacles mettront en lumière ces icônes à l’image tant ténébreuse que sexy.

Gardez vos gousses d’ail à portée de main !

Bande-annonce de l’exposition sur Vimeo : https://vimeo.com/366956483

Continuer la lecture

Plus sur C'est d'Art

Haut de la page
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial